418 840-0444

Chien

Le chien est typiquement un animal de meute, soit le membre d’un groupe hiérarchisé. Pour assurer sa sécurité et sa survie, il obéit au leader de la meute, celui qui s’est montré le chien le plus compétent et intelligent. Ainsi, un humain ne devient pas automatiquement le leader de la “meute” par sa nature. C’est votre autorité, votre calme et votre intuition qui convainc votre chien que vous êtes “l’autre chien” le plus compétent et intelligent de la meute et qui le rend obéissant.

  • Comme pour tout animal domestique, il faut veiller à mettre de l’eau à disposition du chien, jour et nuit, et en quantité suffisante. Le chien domestique est un carnivore à tendance omnivore; il est parfois considéré comme omnivore complet, du fait de son comportement opportuniste. La moitié de son alimentation devrait être constituée de viandes. Les nourritures commerciales font l’objet de contrôles et sont adaptés aux différents stades de vie de l’animal (chiot, adulte, senior). Toutefois, il est possible de composer soi-même un repas équilibré et adapté aux besoins d’un animal. Pour cela, il est nécessaire de demander conseil à un vétérinaire.

    Certains légumes et céréales sont pratiques car ils contiennent des fibres qui permettent, en quantité appropriée, une bonne digestion. Le tube digestif du chien est par contre mal adapté aux aliments fermentescibles comme les haricots blancs ou rouges, les lentilles et les oignons. Même si le chien peut se permettre de manger plusieurs catégories d’aliments (viande, poisson, légumes…), certains se révèlent être de véritables dangers pour lui. On pense notamment au chocolat, aux charcuteries salées, aux champignons, aux raisins et à l’avocat.

    Les propriétaires sont souvent tentés de donner des os à leur chien, mais il faut savoir qu’il y a un risque faible mais réel que ces os se fractionnent en petits morceaux pointus. Dans le pire des cas, ils causent des lésions lors de l’ingestion, telles une perforation ou lacération de l’œsophage, de l’estomac ou de l’intestin.

    Plus communément, les morceaux d’os s’agglomèrent dans l’intestin, ce qui provoque une constipation sévère accompagnée de douleurs abdominales intenses (coliques). Certains chiens, habitués à manger des os, gèrent très bien leur consommation, tandis que d’autres, non. Les os de poulet, de lapin et de côtelettes, plus minces et cassants, sont plus dangereux que d’autres. Les os mal nettoyés (avec beaucoup de tendons et ligaments) provoquent des indigestions.

    Oui, il faut reconnaître que les os occupent positivement un chien (il vaut mieux qu’il ronge un os que les pieds de table) et que le travail de mastication est positif pour l’hygiène buccale. Il en est de même pour les bouts de bois que le chien a tendance à ronger. Adressez-vous à votre vétérinaire pour découvrir les meilleurs solutions pour permettre à votre chien de ronger en toute quiétude!

  • Le chien est la première espèce animale à avoir été domestiquée par les humains pour l’usage de la chasse dans une société humaine paléolithique qui ne maîtrise alors ni l’agriculture ni l’élevage. On estime à il y a environ 100 000 ans le moment où la lignée du chien s’est créée, en se différenciant génétiquement de celle du loup gris. Les plus anciens restes confirmés de chien domestique sont vieux de 33 000 ans; c’est plusieurs dizaines de milliers d’années avant toute autre espèce domestique connue. Le chien a accompagné les humains de la Préhistoire à leur sédentarisation et l’apparition des premières civilisations agricoles. C’est à ce moment où, en se nourrissant de restes de l’alimentation humaine, il a acquis la capacité de digérer l’amidon, a pu passer plus de temps avec les humains et que sa fonction de «meilleur ami de l’homme» s’est établie!

  • L’apprentissage peut être très long et peut demander des années dans des cas spécifiques: chien d’aveugle, d’assistance, policier, de troupeau, etc. L’éducation fait aussi partie de la santé de l’animal domestique : l’autorité du propriétaire doit être établie dès que possible et la socialisation permet d’intégrer le chien au sein d’une famille avec enfants et/ou autres animaux domestiques. Comme pour tout apprentissage, il n’existe pas de méthode unique efficace dans toutes les situations, mais une large palette de moyens d’apprentissage : à chaque maître de trouver celle qui fera le mieux comprendre au chien ce qui est attendu de lui. De plus, bien que certaines races de chiens soient plus calmes que d’autres, le comportement d’un chien dépend toujours de l’éducation et de l’attention qu’il aura reçues. Cependant, un chien gardera sa part d’instinct et de prédation.

Programme de perte de poids

Programme d’amaigrissement

Afin qu’il soit heureux et en santé le plus longtemps possible, nous offrons des programmes d’amaigrissement pour les chiens et les chats. Ces programmes sont offerts gratuitement, seul l’examen de votre animal est obligatoire si nous ne l’avons jamais vu. … Lire la suite