418 840-0444

Insuffisance rénale chronique féline

Les reins sont des filtres permettant d’éliminer les déchets du sang par l’urine, de maintenir un équilibre entre l’eau et les électrolytes et de contrôler la pression artérielle.  L’insuffisance rénale survient donc lorsque les fonctions de ceux-ci se détériorent. L’insuffisance rénale chronique est une maladie dégénérative fréquente chez le chat mais qui peut être bien contrôlée. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent mener à l’insuffisance rénale dont l’âge, une infection, une intoxication, des calculs au niveau des reins, la maladie parodontale, un blocage urinaire, etc.
Cette maladie est rarement diagnostiquée à un stade précoce, car les reins sont des organes munis d’une grande capacité d’adaptation. C’est seulement lorsque la majorité des cellules rénales sont atteintes que les chats présenteront des symptômes.

Les signes cliniques qui peuvent être observés en premiers lieux sont l’augmentation de la consommation d’eau et l’augmentation de la production d’urine. Il est aussi possible d’observer un pelage plus terne et plus «couetté», des vomissements plus fréquents, une perte de poids et un appétit capricieux (aversion à sa nourriture). Lorsque les reins ne sont plus capables de bien filtrer le sang, les toxines restent en circulation et causent des nausées. Le chat devient donc plus léthargique. Aussi, comme ils ne consomment pas bien l’eau, leur hydratation est souvent inadéquate.
Malheureusement, certains symptômes passent inaperçus durant les 2 premiers stades de la maladie. Il est donc primordial de détecter l’insuffisance rénale de façon précoce afin de mieux contrôler la progression.

Évolution de la maladie lorsqu’elle n’est pas contrôlée

Les tests diagnostiques permettent de détecter la maladie, d’en évaluer le stade, d’établir un plan de traitement et d’améliorer la qualité de vie de votre compagnon. Le vétérinaire procèdera à un bilan sanguin et une analyse d’urine. Des tests supplémentaires comme la mesure de pression sanguine, les radiographies ainsi que l’échographie pourraient être recommandés pour préciser le diagnostic et mieux adapter le traitement.

Dans le but de favoriser la fonction rénale, de ralentir la progression de la maladie et d’offrir de belles années à votre félin, plusieurs choses pourront être mises en place. Votre vétérinaire pourra prescrire une médication notamment pour contrôler les nausées et les complications reliées à l’insuffisance rénale, de même qu’une nourriture adaptée à la condition de votre animal. Pour aider à maintenir son hydratation, la fluidothérapie par voie sous-cutanée pourra être suggéré, de même que le supplément HydraCare offert par la compagnie Purina. Des suppléments d’oméga-3 peuvent être bénéfiques pour aider à contrôler l’inflammation.

L’alimentation de votre compagnon pourrait être un défi s’il a souvent des nausées. Notre équipe pourra vous aider à identifier des saveurs et des croquettes qu’il pourra aimer. Il sera important d’introduire de la nourriture en conserve à sa diète. Afin qu’il ne lève pas le nez sur sa pâtée, servez-la à température pièce ou avec un peu d’eau chaude. S’il n’aime pas celle-ci, il est possible d’ajouter de l’eau aux croquettes. Il se peut que votre chat ait besoin de plus de stimulation pour s’alimenter. En offrant plusieurs repas par jour, il aura tendance à s’abreuver plus souvent. De plus, il faudra trouver des façons de l’encourager à boire plus d’eau.

Finalement, des suivis seront recommandés par votre vétérinaire pour bien suivre l’évolution de la maladie. N’oubliez pas que notre équipe est là pour vous aider!

Cet article s'applique à : Chat.