418 840-0444

Le ver du coeur

L’été est à nos portes et vous avez entendu parler d’une prévention pour les vers du cœur?

Avant de débuter la saison estivale, voici les principaux éléments à connaître concernant cette maladie.

QU’EST-CE QUE LE VER DU CŒUR?

Le ver du cœur, scientifiquement appelé Dirofilaria Immitis, est un long ver blanchâtre et mince. Les vers mâles peuvent atteindre 20cm de longueur tandis que les femelles peuvent atteindre jusqu’à 30cm de longueur. Ces dernières donnent naissance à des petites larves (microfilaires) qui circulent librement dans le sang de l’animal. Les microfilaires prennent environ 7 mois avant de devenir des vers adultes. Les vers adultes, quant à eux, ont une durée de vie se situant entre 5 et 7 ans chez le chien et de 2 ans chez le chat.

COMMENT MON ANIMAL PEUT-IL ATTRAPER CE PARASITE?

Le principal vecteur (organisme qui permet de transmettre la maladie d’un animal à un autre) de cette maladie est le maringouin. Lorsque le maringouin se nourrit du sang d’un animal atteint du ver du cœur, il ingère par le fait même des petites larves contenues dans la circulation sanguine de cet animal. Ainsi, lors de son prochain repas sur un animal sain, il déversera ses larves qui atteindront la circulation sanguine du nouvel animal piqué. Les larves finiront leur cycle de développement dans le sang et deviendront des vers adultes. Au stade adulte, les vers iront se loger principalement au niveau du cœur et des artères pulmonaires de l’animal et pondront à leur tour des milliers de larves.

Cycle-du-vers-du-coeur

L’animal le plus fréquemment atteint de la dirofilariose est le chien. Par contre, il existe d’autres espèces qui jouent le rôle de réservoir de cette maladie, (animal qui porte le parasite en lui sans affecter sa santé) par exemple les coyotes, les loups et les renards (cousins canidés du chien). Le chat, le furet et l’homme peuvent être infectés par ce parasite, mais dans une moindre mesure. Il est également important de noter que cette maladie n’est pas une zoonose (maladie transmise de l’animal à l’homme et vice-versa). Jusqu’à aujourd’hui, aucun cas de dirofilariose humaine n’a été recensé au Québec.

OÙ RETROUVE-T-ON DES MOUSTIQUES PORTEURS DU VER DU CŒUR?

Tous les endroits où les niveaux d’humidité et de chaleur sont élevés sont favorables à la reproduction des moustiques et donc aux vers du cœur. Ainsi, les régions côtières et fluviales sont les endroits de prédilection. Par contre, les lacs et les piscines ainsi que les régions boisées augmentent le risque pour un animal d’être infecté.

Au Québec, les régions les plus à risque se retrouvent au sud de la province. Ailleurs au Canada, nous pouvons compter le sud de l’Ontario et du Manitoba ainsi que la vallée d’Okanagan en Colombie Britannique. Aux États Unis, des cas ont été signalés dans tous les états, mais les régions les plus au sud comme la Floride, la Georgie et la Louisiane sont les plus atteintes. En effet, dans ces régions, un chien gardé à l’extérieur pour une période de 4 à 12 mois a un facteur de risque d’infection entre 73% et 93%!

QUI EST À RISQUE?

Il existe plusieurs facteurs favorisant l’infection de votre animal tels que : habiter ou voyager avec votre chien dans une zone à risque, laisser votre chien à l’extérieur lorsqu’il y a beaucoup de maringouins (le soir ou la nuit) et ne pas vermifuger votre animal ou encore lui administrer un vermifuge non efficace contre le ver du cœur.

QUELS SONT LES SIGNES QUE MANIFESTE UN CHIEN INFECTÉ PAR CE PARASITE?

Les signes cliniques d’un chien infecté par le ver du cœur peuvent prendre plusieurs mois ou même des années avant d’apparaître. Plus les vers grandissent, plus les signes s’intensifient pour atteindre leur maximum lorsque les vers auront atteint l’âge adulte. Les signes d’un chien atteint sont le plus souvent de la toux s’intensifiant lors d’exercices physiques, une intolérance à l’exercice, une perte de poids et de la fatigue.

COMMENT DIAGNOSTIQUER CETTE MALADIE?

En premier lieu, une prise de sang est effectuée sur l’animal suspecté d’avoir contracté cette maladie. La prise de sang vise soit à détecter les antigènes excrétés par les vers adultes femelles, soit à détecter les petites larves (microfilaires) dans la circulation sanguine. Si ce test est positif,  des radiographies du cœur ou une échocardiographie seront les prochaines étapes afin de déterminer la charge de vers présente.

PEUT-ON TRAITER UN ANIMAL ATTEINT DU VER DU COEUR?

Le ver du cœur n’est pas une maladie banale et il y a même certains animaux qui en décèdent. Dans la plupart des cas, votre vétérinaire pourra par contre traiter avec succès votre animal s’il est testé positif. Cependant, des complications peuvent survenir durant le traitement et une hospitalisation peut être requise dans les cas avancés de la maladie.

LA PRÉVENTION… LA CLÉ DU SUCCÈS!

Une médication préventive prescrite par votre vétérinaire viendra éliminer d’éventuelles larves dans le système sanguin de votre animal lorsqu’il se fera piquer par un maringouin porteur de la maladie. Au Québec, un traitement mensuel est requis du début du mois de juin jusqu’au début du mois de novembre. Par contre, si vous voyagez aux États Unis, un traitement mensuel sera requis pour la durée complète du séjour. Qu’elle soit sous forme de comprimés, d’injection ou encore de fioles liquides, la médication contre les vers du cœur peut souvent prévenir d’autres parasites tels que les vers intestinaux, les puces, les mites et les tiques.

Parlez des vers du cœur à votre vétérinaire afin qu’il détermine le traitement préventif le plus approprié pour votre animal.