418 840-0444

Nourriture crue

Lorsque nous parlons de nourriture crue, il est primordial de bien connaitre les principes d’hygiène à respecter lors de la préparation des aliments afin de limiter les risques de contamination liés à la manipulation de la viande. Dans les prochaines lignes, vous trouverez les points essentiels à comprendre avant d’opter pour ce choix alimentaire.

La nouvelle tendance veut que le bagage génétique des chats et des chiens influence la façon de nourrir son animal. Les gens se réfèrent souvent à leurs ancêtres qui ne mangeaient que les fruits de leur chasse. Les chats seraient des carnivores stricts et les chiens seraient un mélange entre un carnivore et un herbivore car ils sont munis de prémolaires (ces dents sont absentes chez le chat). Celles-ci sont utilisées pour broyer les grains afin d’en extraire les omégas 3, les vitamines et les acides aminés. De plus, puisque le tube digestif du chien est plus long que celui du carnivore mais plus court que celui d’un herbivore, nous pouvons donc conclure qu’il peut digérer la viande autant que les grains.

La nourriture crue, connue aussi sous l’acronyme anglais ‘’BARF’’ (Bio Active Raw Food ou Bones And Raw Food), peut être plus digestible que la viande cuite pour certains individus. Par contre, il ne faut pas oublier que la cuisson de la viande est un moyen d’éliminer les bactéries dangereuses telles que Salmonella, E. coli, Listéria, Clostridium et Campylobacter. Il est à noter que le chien est très peu sensible à la Salmonellose. S’il ingère un aliment contaminé, il ne sera pas malade mais il deviendra porteur et il excrétera la bactérie dans ses selles pour une période de 10 jours, contaminant ainsi son environnement. Ceci est donc un risque potentiel pour les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes ou les personnes immuno-supprimées. D’autre part, la viande de porc et la chair de poisson crue peuvent transmettre des infections parasitaires à l’humain.

Le type de viande choisi permet de limiter les problèmes, dans cette optique le poulet ne devrait pas être utilisé dans les préparations de viande crue. De plus, il ne faut pas négliger l’équilibre entre les nutriments, il faudra donc faire une bonne sélection de recettes maison, afin que votre animal ne souffre d’aucune carence alimentaire ou d’excès en protéines, en phosphore, en calcium et en gras. Une diète qui n’est pas bien équilibrée peut avoir un impact sérieux pour votre animal, surtout chez les jeunes en croissance et les animaux plus âgés. Les risques de fracture dentaire, de corps étrangers, de perforation intestinale et d’infection sont augmentés chez les individus qui consomment des diètes crues.

D’ailleurs, l’approvisionnement devrait être fait auprès d’un commerce autorisé (viande propre) au lieu d’un équarrisseur (viande non comestible). La source d’approvisionnement du fournisseur d’aliments crus congelés devrait être vérifiée.

Enfin, il faut garder en tête que la préparation de nourriture crue nécessite beaucoup de précautions. Lavez-vous bien les mains et portez des gants pour éviter les contaminations croisées entre chaque manipulation. Désinfectez toutes les surfaces de travail ainsi que les bols et les couteaux après chaque utilisation. Offrez la nourriture de votre animal dans des bols faciles à nettoyer comme des bols en céramique ou en acier inoxydable. Ramassez les selles aussitôt faites et lavez-vous les mains. Finalement, si votre animal vous semble apathique ou démontre des signes gastro-intestinaux anormaux consultez votre vétérinaire le plus rapidement possible.

Cet article s'applique à : Chien.