418 840-0444

Lapin

Les lapins ne sont pas des rongeurs, ils font partie de l’ordre des lagomorphes. Ils sont actifs, sociables et enjoués, ils font d’excellents animaux de compagnie. Il existe une multitude de races de lapin de tailles et d’apparences différentes.

  • Longévité                             7 – 10 ans
    Poids adulte                        1 – 5 kg selon la race
    Maturité sexuelle                4 – 6 mois
    Gestation                              30 – 33 jours
    Petits par portée                  4 – 12 petits
    Âge au sevrage                    6 – 8 semaines

  • Votre lapin appréciera passer plusieurs heures en liberté en votre compagnie tous les jours, mais il a également besoin d’un endroit sûr pour se reposer en votre absence. Opter pour une cage de grande taille grillagée (avec fond de plastique) et bien ventilée ou un enclos intérieur. Les lapins adorent sauter, courir, se cacher et gruger. Il est donc important que leur environnement soit le plus grand possible et de mettre à leur disposition plusieurs cachettes sécuritaires qu’ils pourront gruger (carton, foin, bois).

    La cage doit être située dans un endroit frais, car les lapins sont sensibles aux coups de chaleur. Ils ne tolèrent pas les températures supérieures à 28°C. S’ils sont gardés à l’extérieur pendant l’été, les lapins ont besoin d’un endroit ombragé et à l’abri des prédateurs. Durant la période hivernale, nous recommandons de les garder à l’intérieur ou encore dans un abri isolé, chauffé et sécuritaire. La majorité des lapins apprennent à faire leurs besoins dans une litière. Vous pourrez donc délimiter une zone pour la litière et une autre pour le coucher avec une couverture au fond de la cage. La litière idéale en est une à base de papier recyclé. Éviter les copeaux de cèdre qui sont toxiques pour le foie en plus d’être poussiéreux et irritants pour le système respiratoire et les pattes. Les selles et les urines doivent être ramassées tous les jours. Un grand nettoyage de toute la cage est recommandé une fois par semaine.

    Il n’est pas toujours facile de faire cohabiter plus d’un lapin dans la même maison. Certains lapins peuvent être très territoriaux et n’acceptent pas la présence d’un autre individu (particulièrement les femelles). Dans ces cas, la stérilisation peut être bénéfique. Il est très important de présenter très progressivement deux lapins et que ceux-ci aient chacun leur endroit à eux pour se reposer. Dans certains cas, il peut être impossible de faire cohabiter deux lapins ensemble.

  • En période de mue, il est essentiel de fournir aux lapins des éléments pour éviter les boules de poils. Le brossage fréquent permettra de limiter le nombre de poils ingérés par l’animal lorsqu’il fait sa toilette. Les pâtes laxatives ainsi que les gâteries digestives sont aussi d’excellents choix pour réduire les risques d’impaction (enzyme de papaye, Digestive Support de la compagnie Oxbow).

    Le foin est l’aliment essentiel à la bonne usure des dents chez le lapin. Les branches de pommier (attention aux pesticides) devraient également être offertes pour favoriser une usure dentaire adéquate.

    Afin d’éviter les infections des pattes (pododermatites) et les blessures, une taille de griffes régulière est importante chez le lapin.

    Nous vous recommandons fortement de sortir votre lapin à l’extérieur durant la saison estivale, mais il faut être prudent. Gardez-le sous surveillance pour éviter les fuites ou une attaque par un prédateur. Des harnais sont disponibles pour les garder en laisse. Éviter les sorties par temps chaud (coup de chaleur). Comme pour les autres mammifères domestiques, les lapins peuvent attraper des parasites externes (poux, puces, mites). Des traitements préventifs existent, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire. En Amérique du Nord, la vaccination des lapins n’est pas nécessaire.

    Il est fortement recommandé de stériliser les lapines dès l’âge de 6 mois. Cela permet de prévenir une tumeur de l’utérus (adénocarcinome) qui est une cause fréquente de mortalité chez la lapine. L’incidence de cette tumeur varie de 50 à 80% chez les lapines de plus de 4 ans. Il est aussi possible de stériliser les mâles pour contrôler la reproduction, en cas de problèmes comportementaux ou de marquage urinaire. La chirurgie se fait vers l’âge de 6 mois.

    Une visite annuelle chez votre vétérinaire incluant un bon examen dentaire, vous permettra de vous assurer de la bonne santé de votre animal ainsi que de prévenir l’apparition de plusieurs maladies.

  • Assurez-vous que votre lapin ait constamment accès à de la nourriture et à de l’eau fraîche. Les bols d’eau et de nourriture doivent idéalement être nettoyés tous les jours. La diète recommandée pour les lapins est constituée de 3 éléments :

    LE FOIN

    Le foin doit être offert en tout temps et à volonté. Il est essentiel au bon fonctionnement du système digestif et à la bonne usure des dents. Un foin de bonne qualité doit contenir un taux élevé de fibres (> 30%). Le foin de fléole des prés (timothy, en anglais) répond à ce critère. Le foin de luzerne est à éviter à l’âge adulte (plus de 6 mois) puisqu’il contient trop de calcium, ce qui favorise la formation de sable et de pierres dans le système urinaire.

    LES LÉGUMES FRAIS

    Les légumes peuvent être offerts dès le sevrage, mais ils doivent être introduits graduellement pour éviter les troubles digestifs. Donner un minimum d’une tasse de légumes par kilogramme de lapin par jour. Les légumes verts feuillus (laitue foncée, feuilles de carotte et de céleri, endives, coriandre, basilic,…) doivent être donné en plus grande quantité, mais une multitude de légumes peuvent être offerts (poivron, carotte, courgette, pois mange-tout,…). Éviter la laitue iceberg, car elle ne contient que de l’eau et peu d’éléments nutritifs. Certains légumes riches en calcium doivent être donnés en plus petites quantités (persil, épinards, chou, navet, brocoli, asperge, fenouil, radis). Si vous voulez offrir des fruits en gâterie (pommes, bananes, raisins,…), la quantité offerte ne devrait pas dépasser 5% de la diète.

    LA MOULÉE

    La moulée fait partie d’une saine alimentation chez le lapin, mais devrait toujours être donnée en quantité limitée, soit environ ¼ de tasse par kilo de poids par jour (sauf chez les jeunes de moins de 6 mois où elle peut être offerte en plus grande quantité). Un lapin qui mange une trop grande quantité de moulée est à risque de faire de l’embonpoint et de développer des troubles digestifs. Chez le lapin adulte, il est important que cette moulée soit à base de fléole des prés, la moulée de luzerne étant trop riche en calcium.

    À ÉVITER!

    Les mélanges de graines, noix et fruits séchés ne font pas partie d’une bonne alimentation, ils contiennent trop de sucre et pas suffisamment de fibres. Ils prédisposent à l’obésité et nuisent au bon fonctionnement du système digestif. Éviter aussi les friandises sucrées, salées, le chocolat, les légumineuses, les pâtes et les céréales.

    Les blocs de calcium vendus en animalerie sont à proscrire, ils prédisposent aux problèmes urinaires.